Grand débat économique

Economie - Les MEDEF de Bourgogne et Franche-Comté livrent leurs propositions

Le 2 novembre, les MEDEF des deux régions organisent conjointement le “grand débat économique de Bourgogne et Franche-Comté” à 19 h, à La Commanderie de Dole. 

Résultat d’un travail collaboratif avec les branches professionnelles, les organisations patronales ont identifié les enjeux et les priorités pour les entreprises de la nouvelle région Bourgogne Franche-Comté. Marie-Guite Dufay et François Sauvadet, candidats à la présidence de la grande région, réagiront à ces propositions et présenteront leur vision et leurs priorités aux chefs d’entreprise des deux régions.Ce sont en tout 19 branches professionnelles, tout secteur confondu (plasturgie, commissaires aux comptes, banques, BTP, experts, métallurgie…) qui se sont réunis autour d’une même table pendant plusieurs mois afin de livrer aujourd’hui aux élus et acteurs économiques la vision des chefs d’entreprise dans le futur schéma régional.

“Aujourd’hui, nous devons être exigeants sur l’efficacité de la loi NOTRe, car l’une de ses grandes orientations est de renforcer les compétences des régions en matière économique, mais la clarification prévue par la loi sera-t-elle suffisante ? interroge  Jean-Luc Piton, président du MEDEF de Franche-Comté. Avec une augmentation de la fiscalité locale des entreprises de +11,1 % en Bourgogne et de +7,5 % en Franche-Comté, le futur exécutif régional devra veiller à la cohérence et à la modération de la fiscalité locale, pour que toutes les entreprises de Bourgogne Franche-Comté regagnent le terrain perdu dans la compétition mondiale.”

Les propositions des chefs d’entreprise

Voici quelques-unes des pistes proposées par les chefs d’entreprise aux pouvoirs publics en matière de politique économique.Baisser les dépenses de fonctionnement du futur exécutif régional ; mutualiser les moyens du conseil régional avec ceux des autres collectivités locales ; modérer la fiscalité locale, avec l’engagement de ne pas augmenter la pression fiscale ; simplifier les dispositifs d’aides financières des entreprises ; offrir un interlocuteur unique pour accompagner les projets de développement ; rendre plus lisible l’utilisation des fonds européens ; encourager les actions à l’export des entreprises ; faire du soutien à l’innovation une priorité en mutualisant les moyens ; soutenir les initiatives liées au développement durable ; créer une carte des formations professionnelles cohérente avec le nouveau périmètre ; associer les entreprises au déploiement du haut et très haut débit ; développer l’offre de transport collectif pour favoriser l’accès des touristes français et étrangers avec l’objectif de 7,4 % du PIB régional généré par le tourisme (contre 5,7 % aujourd’hui) ; développer une réflexion sur l’accès régional aux dessertes aériennes et sur le développement des voies navigables à grand gabarit.

Légende photo : A droite, Pierre-Antoine Kern, président du MEDEF Bourgogne et à ses côtés, Jean-Luc Piton, président du MEDEF Franche-Comté.

Vendredi 30 Octobre 2015

Actualité du Pays Dolois